Socialiser un enfant à besoins particuliers, un défi pour tous !

Petite enfance, Handicap
Université Rennes II Bâtiment S/ Amphi S/ Campus de Villejean- Rennes
Le vendredi 10 juin 2016
vendredi 10 juin 2016
de 08:30 à 09:00
Accueil des participants
de 09:00 à 09:30
Discours d'ouverture

Odile Briand : Educatrice Spécialisée, équipe mobile IRIS (22)

Muriel Condolf-Ferec : Conseillère départementale déléguée à la petite enfance et à la PMI

Nathalie Marec-Breton: Co-Responsable Master Handicaps et Troubles du développement (Rennes 2)

Laurence Lemercier : Déléguée Régionale ANECAMSP Bretagne

de 14:20 à 14:40
Présentation du « Guide de la socialisation des enfants à besoins particuliers » par le Conseil Général 35

"Les modalités de soutien et d'accompagnement de la CAF d'Ille-en-Vilaine"

Anne-Sophie Guidigan: Coordinatrice du réseau RAM 35 (CAF 35)

de 14:40 à 15:00
Echange avec la salle
de 16:00 à 16:20
Echange avec la salle
Université Rennes II Bâtiment S/ Amphi S/ Campus de Villejean- Rennes

« Socialiser un enfant à besoins particuliers, un défi pour tous! Un droit, une nécessité, une évidence ... » 

C’est d’abord une évidence : tous les enfants sont des êtres sociaux et se construisent dans leurs échanges, leurs relations avec les autres (adultes et enfants). C’est un droit pour tous de profiter des institutions de l’enfance, d’y mener avec d’autres une diversité d’expériences de vie. Parents et enfants participent à cette expérience sociétale qui, si elle est bien vécue ensemble constitue une richesse et une plus-value pour tous dans l’humanisation des relations humaines dès le plus jeune âge.

Cette évidence doit toutefois interroger parents et professionnels. Comment agir pour accompagner au mieux le développement social des enfants à besoins particuliers ? Les orientations inclusives partout prônées aujourd’hui sont-elles toujours et seules satisfaisantes ? Soutenues par une évolution des valeurs sociétales, relayées bien souvent par les attentes parentales ces orientations sont-elles suffisantes pour permettre aux petits à besoins particuliers de se construire au mieux ? Ne faut-il pas inventer des réponses particulières pour certains enfants particuliers ?

C’est le défi qu’ont expérimenté des équipes, des institutions, pour que ce droit soit non seulement une évidence tangible mais que les réponses soient adaptées aux besoins de ces personnes qui nous sollicitent : des parents en attente, mais aussi de jeunes enfants, ces futurs adultes. La subjectivation de ces citoyens en devenir passe par la possibilité d’expérimenter en sécurité l’altérité, de jouer, de se mettre en jeu avec d’autres enfants, ordinaires ou pas.

Nous vous invitons à y réfléchir ensemble.