Observation et accueil de l’ expression du jeune enfant en protection de l’enfance

MAS 10-18 rue des Terres-au-Curé 75013 PARIS
Le jeudi 9 septembre 2021

MAS 10-18 rue des Terres-au-Curé 75013 PARIS

Plus de 20 000 enfants âgés de 0 à 6 ans (enquête DRESS 2015) étaient
bénéficiaires de l’ASE au 31 décembre 2015. Parmi les enfants accueillis en
pouponnière, 85% a moins de 3 ans.
Le Rapport remis par le Dr Marie-Paule Martin-Blachais à Laurence
Rossignol « Démarche de consensus sur les besoins fondamentaux
de l’enfant en protection de l’enfance » (2017) présente trois besoins
fondamentaux constituant le métabesoin : besoin physiologique et de
santé, besoin de protection, besoin affectif et relationnel.
Ainsi, l’identification de ces besoins spécifiques a contribué à ajuster
l’accompagnement des jeunes enfants et à améliorer la qualité des soins
prodigués. Cependant, la seule prise en compte des besoins fondamentaux
ne permet pas une définition fine des actions à mener pour satisfaire aux
besoins singuliers de chaque enfant. La façon dont sont pris en compte
les besoins fondamentaux dans l’accompagnement ainsi que le soutien
des professionnels qui assurent le care sont au cœur du rapport « Penser
petit » publié par l’ONPE.
Comment un lieu d’accueil de protection de l’enfance peut garantir un
accompagnement personnalisé à tout enfant ? De quelle manière l’équipe
pluridisciplinaire recueille-t-elle les informations nécessaires à la guidance
de son intervention ? De quels moyens dispose-t-elle pour mieux écouter
et comprendre l’enfant qui n’a pas les mots ?
Le rapport du Dr Martin-Blachais apporte déjà des éléments de réponse.
Il apparaît que l’observation, l’accueil de l’expression de l’enfant, quel
que soit son stade de développement, sont des étapes incontournables
à l’individualisation du « prendre soin ». Lors de la journée technique
pouponnière 2018, le Pr Bernard GOLSE indiquait d’ailleurs « la pouponnière
doit être un lieu d’observation et de soins ». Le rapport « Penser petit » relève
aussi l’importance des références théoriques mobilisables pour penser
et organiser les pratiques d’accompagnement ainsi que l’importance des
pratiques d’observation mises en œuvre.
Evaluer, observer, appréhender la situation de l’enfant : quels outils pour
y parvenir ? A quel moment et comment les mobiliser ?
Cette journée vise à apporter ressources et outils à destination des
professionnels sur cette discipline de l’observation, le croisement des
regards (observation psychologique, éléments somatiques etc.). Elle
vise également, en rassemblant les professionnels intervenant auprès de
jeunes enfants, à favoriser les échanges et à réfléchir sur leurs pratiques
professionnelles au travers d’apports théorico-cliniques.